« En 1859, nous suivons le cortège nuptial des Verdis ! »

 

            

Samedi 15 juin 2013 Collonges-sous-Salève,

Journées du patrimoine de Pays et des Moulins  : « C’est votre Salève » – Bienvenue aux curieux de toute nature !

Dans le cadre du projet participatif « c’est votre Salève », des personnes qui vivent au Salève ou non loin de cette montagne, vous invitent à découvrir un endroit qui leur tient particulièrement à cœur : balade, pique-nique, rencontre, visite. Venez passer de bons moments en famille, entre amis.

A Collonges c’est Evelyne Croset au nom de L’APEC qui nous emmène sur les traces du mariage de Verdi.

Le thème de cette visite dans Collonges : c’est quand même l’occasion de fêter un peu à notre façon le bicentenaire de la naissance de VERDI ……par le biais de son remariage contracté à Collonges en 1859.Même si on sait qu’il n’avait aucunes attaches au village, et que ce n’est qu’un concours de circonstances historiques qui a fait venir chez nous le compositeur et sa cantatrice pour convoler en justes noces. Il sera sympa de dérouler ce fil rouge, qui amènera bien sûr d’autres réflexions.

On va commencer la visite ainsi :

« Je vais demander aux participants de se mettre dans la peau d’un Collongeois(e) de 1859, année où les VERDI sont venus à Collonges !

Pour ce faire, en préambule, je rappellerai brièvement qu’elle était alors la situation historique de la France, de la Savoie, de l’Italie. Quels artistes, inventeurs, peintres, écrivains etc. vivaient à cette époque. Je montrerai comment on s’habillait, en fait, nous allons nous plonger dans l’ambiance de 1859 !

Puis nous allons refaire à pieds le parcours qu’a emprunté la calèche des Verdi. Au long de ce circuit, tout en vous indiquant les maisons qui existaient à cette époque, je vous raconterai tout ce que je sais d’elles, pour celles qui n’existent plus et qui ont une histoire importante, je les ferai revivre au moyen de photos.photo1

Ce circuit (gratuit) ne sera pas très long car nous ne seront tenus de regarder uniquement ce que les Verdi ont pu voir le long de leur trajet. En gros une heure de marche facile, plus les arrêts pour les anecdotes. »