Le Nant des Moulins : une trame bleue.

 

Dimanche 15 juin 2014 

Avec l’APEC, La Maison du Salève et Anim’nature  « Promenons-nous le long du ruisseau ( ou Nant) des Moulins ! » nous y découvrirons une trame bleue et verte, éclairée d’une lumière historique. .Départ : Collonges « les sources/parking des Tennis »

 

Début 2014, une visite à la Maison du Salève, où est présentée l’exposition  "les corridors de l’amour ou les rencontres animales à pile ou face » plus la lecture de l’article de la revue municipale de Bossey sur le corridor biologique que représente « Ruisseau des Moulins » ont donné l’idée du thème 2014 de la visite que L'APEC organise depuis trois ans en juin, sous l’égide de Patrimoine et Environnement et de la Maison du Salève.
Notre proposition est  un parcours qui nous  montrera les vertus de biotopes  d'une trame bleue à sauvegarder. Cette sortie sera émaillée de récits historiques en lien avec ce ruisseau qui pour la  première anecdote, commence au pied du Salève : la montagne où est née la varappe !!...il  coule ensuite sur le territoire de Bossey où il  faisait fonctionner d’anciens moulins…et  continue ensuite son tracé sur le territoire Suisse.   voir bossey_nant_des_moulins
 
 
 Le 15 Juin 2014, au tandem, Maison du Salève / Syndicat mixte du Salève (Aurore Candau : organisation cantonale des journées) APEC (Evelyne Croset : partie historique) s’est joint Anim’nature (Mikael Tissot : animateur nature) pour une visite de terrain à laquelle une trentaine de personnes a participé.Nant des Moulins 
C'est pendant la préparation de cette visite, que nait l'idée de faire venir à Collonges, l’exposition itinérante (modèle réduit de celle en cours actuellement à la Maison du Salève) comme un prolongement pédagogique de cette sortie du 15 juin 2014 car  un des objectifs de l’APEC est de sensibiliser et d’éduquer le public à la protection de l’environnement.
L’eau qui est un symbole et un objectif très fort en matière de développement durable doit rester une priorité de L’APEC. Toujours la rivière coule, elle véhicule nos comportements en matière d’environnement, structure le paysage urbain et l’environnement de manière incontournable, elle impose les biotopes qu’elle génère, et que l’on doit faire respecter.