L’APEC et TRICROCHET au marché ECO BIO de ST Julien en Genevois

 

L’APEC en  collaboration avec Tricrochet propose un atelier de recyclage du plastique au marché ECO-BIO du stade de la Paguette à St Julien en Genevois. 

Les deux associations, Tricrochet (association Genevoise à but non-lucratif qui organise des ateliers de sensibilisation à la problématique du plastique et au recyclage des sacs en plastique) et l’APEC (association Collongeoise de protection de l’environnement) animent en binôme transfrontalier, différents évènements en y proposant la création d’ouvrages collectifs.

Cette année, l’ouvrage que nous avons choisi de réaliser,  est une cartographie de notre territoire transfrontalier, vu sous l’angle des loisirs (cultures + sports) Cet ouvrage cherche à témoigner de façon symbolique, le ressenti des participants aux ateliers, pour ce territoire transfrontalier, vu sous l’angle des loisirs (comment ils le perçoivent, se  l’approprient, et en profitent ?)DSCN2707

Notre équipe a identifié des formes, des symboles à crocheter, à tisser,  à tricoter pour chaque genre de loisirs,  et pour que notre proposition s’augmente d’une valeur sociologique, nous y avons ajouté un questionnaire sur le thème des loisirs transfrontaliers. Notre souhait est d’utiliser dans l’avenir, le résultat de ce questionnaire, enquête  pour initier un projet  sur ce vaste sujet (englobant cultures et patrimoines) avec les politiques des deux côtés de la frontière.

Le 11 Avril 2015, le marché ECO-BIO  de  St Julien en Genevois a été  la première  étape de cet ouvrage qui veut tisser des liens avec l’écologique, les cultures,  et  ceci de façon transfrontalière. Nous désirons le conduire pendant une année dans des lieux  de rencontre, de loisirs,  de culture, de chaque côté de la frontière.

Notre consigne aux participants « Faites un geste pour la nature : recycler vos sacs en plastique en crochetant, tissant ou tricotant des liens transfrontaliers ! »tapisserie

 

Pourquoi la participation de l’APEC à ce projet ?

Parce que l’APEC qui  participe  à la protection et à la préservation des espaces naturels terrestres, aquatiques, en organisant des actions,  notamment dans les domaines de l’éducation, de la formation, du tourisme, de l’urbanisme, de la santé publique, de la gestion des déchets,  veut  sensibiliser  à la problématique du plastique qui  dépasse nos frontières ! Comme les corridors biologiques, qui sur notre territoire, sont  obligatoirement  transfrontaliers,  les trames bleues  et trames vertes ignorent les  frontières administratives !

En conclusion : tous nos échanges culturels et collaborations  transfrontalières avec des sociétés Genevoises similaires à l’APEC (protection des patrimoines naturels ou bâtis, création de sentiers historiques transfrontaliers,  recueil,  publication et pédagogie autour de l’histoire locale etc.)  seront  un plus pour les patrimoines communs de cette région  à protéger.