Archives de catégorie : Actions environnement

Livre Blanc 2020

Qu’est ce qu’un Livre Blanc ?

« Un livre blanc est un recueil d’informations objectives et factuelles destiné à un public déterminé pour l’amener à prendre une décision sur un sujet particulier . Il permet aussi à des institutions privées ou publiques à but non lucratif comme les ONG de publier un message officiel sous forme d’état des lieux sur un domaine d’intérêt public ».

L’APEC  s’efforce de protéger un environnement durable, en particulier le maintien de la biodiversité locale et les patrimoines naturels et culturels de Collonges, et de lutter contre les pollutions; elle se soucie de préserver notre village d’un développement urbanistique trop dommageable.
Aujourd’hui, très soucieux des menaces qui pèsent sur l’environnement de Collonges et sur l’équilibre écologique de notre planète, nous estimons que les objectifs de notre association deviennent cruciaux dans les choix politiques communaux et nationaux.

A l’attention de tous les Collongeois intéressés à travailler dans le cadre de notre Municipalité, c’est-à-dire à tous les candidats des futures élections municipales, nous exposons nos vœux et nos attentes concernant la gestion de notre commune au cours des 6 prochaines années dans ce Livre Blanc 2020.

La qualité de vie dans un bourg comme le nôtre dépend à nos yeux de la relation des habitants avec la nature, de la relation des habitants entre eux et d’une bonne communication entre les décideurs  et les administrés.

L’APEC, dans ce sens, souhaite être consultée pour certains projets et favoriser les informations et les consultations des habitants intéressés. La communication est importante tant à l’interne avec les Collongeois qu’à l’externe avec les communes environnantes en France et en Suisse.

Formation en Apiculture

« Néonicotinoïdes tueurs d’abeilles », « surmortalité des abeilles », « biodiversité menacée = humanité menacée », cette année, les médias se sont largement faits écho des menaces qui pèsent sur les abeilles.

Pour favoriser la biodiversité et la présence d’abeilles sur notre territoire collongeois notamment, l’APEC a financé cette année la formation de 5 apiculteurs débutants : Florence, François, Danielle, Monica et Marie-Emilie. Continuer la lecture de Formation en Apiculture

Au fil de la Drize, une balade transfrontalière

Cette balade transfrontalière a été organisée par l’APEC et la bibliothèque Paul Tapponnier  dans le cadre des « Journées des patrimoines de Pays et des moulins »  sous,  l’égide de Patrimoine et Environnement et  la  coordination régionale de la  Maison du Salève. Elle est  en lien avec l’animation « Frontière S »  Mais….pourquoi avoir choisi de  faire de la Drize, le fil rouge ( ou bleu !) de cette  sortie  ? …… Continuer la lecture de Au fil de la Drize, une balade transfrontalière

La Charte nature en ville …suite

Dans une revue municipale de 2017,  l’APEC a déjà  présenté la  « Charte nature en ville«  une convention proposée par la CCG. Avec l’ article suivant,  l’APEC  continue de vous informer et d’agir pour ce concept.  En bref: «  La charte vise à améliorer la biodiversité dans la gestion des espaces publics communaux en développant une nouvelle approche de l’aménagement et de la gestion de ces espaces. » Ce document approuvé par le conseil municipal et soutenue par l’APEC s’applique à toutes les propriétés communales, intercommunales ou propriétés privées gérées par la commune. Continuer la lecture de La Charte nature en ville …suite

Exposition « Frontière.S » la visite accompagnée

 

C’est avec  la lecture  du texte  d’Yvonne  Heilbronner qui ouvre  l’ouvrage qu’elle a consacré au Bourg d’en Haut que l’APEC vous  souhaite  la bienvenue à la visite guidée et dialoguée  de  Frontière.S

Continuer la lecture de Exposition « Frontière.S » la visite accompagnée

Frontière.S : une réflexion citoyenne territoriale

« Frontière.S »

La genèse  : Depuis plusieurs décennies, les communes du Bas-Salève Françaises et Suisses échangent sur leurs problématiques transfrontalières communes. En octobre 2015, les élus de Veyrier, Bossey, Troinex, Collonges-sous-Salève, Bardonnex et Archamps se sont rencontrés .C’est lors de ce rendez-vous qu’est né, le souhait d’organiser de mars à juin 2018, une réflexion citoyenne territoriale et une célébration de nos «Frontière.S». Continuer la lecture de Frontière.S : une réflexion citoyenne territoriale

Un rucher à la Saisiaz

L’abeille est l’insecte le plus actif dans la pollinisation, c’est elle qui permet la reproduction de plus de vingt mille espèces de plantes. Sans abeilles, que deviendrait le paysage botanique et alors, de quoi les espèces humaines et animales se nourriraient-elles ? Vous connaissez tous la phrase «  Si l’abeille venait à disparaitre, l’homme n’aurait plus que quelques années à vivre. » (Attribuée ou non à Einstein) ce qui est prouvé en tout cas c’est que l’abeille est un marqueur de l’état de notre biodiversité Continuer la lecture de Un rucher à la Saisiaz

Une balade bucolique et poétique

Cette balade a été organisée par la bibliothèque Paul Tapponnier et l’APEC,  dans le cadre des « Journées des patrimoines de Pays et des moulins »  sous,  l’égide de Patrimoine et environnement et  la  coordination régionale de la  Maison du Salève. Elle est  en lien avec,  l’article publié dans la revue municipale  ayant pour titre « Des poètes Saléviens » et une exposition principalement consacrée au poète Jean -Vincent Verdonnet,  visible tout l’été 2017 à la bibliothèque Paul Tapponnier.  http://www.bibli.collonges.net – mailto:bibli-collonges@wanadoo.fr Continuer la lecture de Une balade bucolique et poétique

Le défi « Une semaine sans écrans ! »

Pourquoi la participation de l’APEC  à l’Éco-défi TIC* :

             « Une semaine sans écrans » ?

*Technologies de l’information et de la communication (TIC) (transcription de l’anglais information and communication technologies, ICT) est une expression, principalement utilisée dans le monde universitaire, pour désigner le domaine de la télématique, c’est-à-dire les techniques de l’informatique, de l’audiovisuel.

De nos jours, rester plusieurs heures sans consulter son téléphone portable, ses emails, ou passer une soirée à surfer sur le web ou à regarder la télévision, est devenu tellement normal que s’en priver serait vécu pour beaucoup comme une torture. Les adultes ont l’excuse du travail, les enfants, eux, ont celui de chercher dans les écrans, un divertissement. Bien évidemment, il ne s’agit pas de dénigrer tout ce que les « TIC » nous apportent ni de nier leur utilité, voir leur nécessité. Néanmoins, à l’heure où l’on change de téléphone comme de sous-vêtement, où le nombre d’appareils électroniques dépasse le nombre de personnes par foyer et quand certain (e-s) ne conçoivent pas de passer ne serait-ce, que quelques heures sans écrans ni connexion Internet. Il semble urgent de questionner notre rapport aux écrans et l’usage qu’on en fait. Continuer la lecture de Le défi « Une semaine sans écrans ! »