Tous les articles par APEC

Partages en période de confinement

Cet espace est dédié aux membres de l’APEC qui souhaitent partager leurs « Espoirs et Envies » en période de confinement.
Sur des sujets Nature & Environnement….

Du plus récent au premier, découvrez tous ces partages

Silvi

« Un mur en pierres… un vieux vélo…
une multitude de souvenirs…
Merci pour ce cadeau, petit bonheur du
confinement.  »

Chantal


Marie-Hélène

Le coronavirus Sras-Cov-2 a-t-il voyagé de la Chauve-Souris au Pangolin avant de s’installer chez l’être humain … suite à la diminution de la biodiversité, à la destruction des habitats des animaux sauvages ?

Scientifiques et écologistes travaillent sur la question…

 

Silvi
Les petites joies aux jardins…

Corinne
Bon 1er mai à toutes et tous.

 

 

Que ces brins de Muguet du Coin vous portent Bonheur !

Michel
Le Geai paré des plumes du Paon
Un paon muait : un geai prit son plumage ;
Puis après se l’accommoda ;
Puis parmi d’autres paons tout fier se panada,
Croyant être un beau personnage.
Quelqu’un le reconnut : il se vit bafoué,
Berné, sifflé, moqué, joué,

Et par messieurs les paons plumé d’étrange sorte ;
Même vers ses pareils s’étant réfugié,
Il fut par eux mis à la porte.

Il est assez de geais à deux pieds comme lui,
Qui se parent souvent des dépouilles d’autrui,
Et que l’on nomme plagiaires.
Je m’en tais, et ne veux leur causer nul ennui :
Ce ne sont pas là mes affaires.

Jean de La Fontaine.

Emeric
Le confinement, c’est l’occasion pour moi de réfléchir et faire réfléchir à nos actions individuelles, et rappeler que le changement pour l’environnement et l’avenir, on l’a en soi. Je m’inspire de ce site: https://cacommenceparmoi.org/agir/

Michel

« C’est un jardin extra ordinaire où les hérissons ne s’font pas de mourron.
Les petits lapins y montrent leurs derrières aux jeunes mulots, qui en ont bien du culot !
La jolie rose qui ce matin avait éclose a fait son compliment à la ronce en lui disant : Mais vous non plus Ma chère ! vous ne manquez
pas de piquant !
C’est un jardin extraordinaire ou les Marguerites se font Castafiores sous la direction du pic-épeiche. Aux violons et violoncelles les coccinelles. Haut bo
is, basson et tromblon c’est pour les papillons, aux lucanes les percussions. Les abeilles sauvages chantent en chœur (avec l’accent suisse mais bon !) Comment ? Vous ne vous retrouvez plus dans ces allées ?
persévérez …..tous les chemins mènent aux rêves !!! 
P.S : les mésanges charbonnières ont annoncés un concert Dafpunk pour ce soir, avec Pharrell Williams en Guest Star qui interprétera son tube « Happy » »

 

Marie-Emilie
« Prendre le temps d’observer et de s’émerveiller de l’ingéniosité de la nature pour assurer sa survie  »
Fleurs de Brocolis.

 

Isa
« Lueur d’espoir ! »

Florence
« Cette période est moment propice pour prendre le temps de faire des abris pour la vie sauvage (ex hérissons) qui passe dans nos jardins et d’observer les merveilles de la nature.
Visite quotidienne qui ravit nos cœurs, à des heures où normalement on est au travail….Quel plaisir de pouvoir l’observer!
 »
La vie continue : une abeille charpentière butine la glycine… et un bel écureuil profite du soleil…

idées pour balcon et cuisines : https://www.eco-worms.com/fr/

 

Tous ces oiseaux de chez nous !

En cette période de confinement propice à l’observation, nous vous emmenons à la découverte des oiseaux de chez nous.

Ils s’en donnent actuellement à cœur joie et animent par leurs jeux et chants nos extérieurs et  jardins.
Ils décident même parfois de venir jusque dans nos garages construire leur nid… ou venir squatter un lieu prévu pour eux !
Il n’y a que l’embarras du choix …

Marie-Hélène au Coin :
08-04-2020 : un nichoir de Mésange charbonnière que j’avais installé il y a quelques années et nettoyé pendant l’hiver  

08-04-2020 : un nid inhabité installé sur des coussins situé sur une armoire à l’entrée de ma cave… de quel oiseau ? …était-ce ce Rougequeue que je voyais souvent sortir de là ?

08-04-2020 : Oh ! des oeufs d’une Mésange ! … belle émotion!
10-04-2020 : Maman Mésange réchauffe ses œufs… un travail… assez reposant de 13 à 14 jours!

Maman Mésange s’occupe bien de ses œufs…
Vous pouvez visionner cette video de la vie trépidante d’un couple de Mésange, de la construction du nid à la couvaison, naissance et départ des petits.

Corinne au Hameau de Corbaz :
09.04.20 :
Bébé Merle fait ses premiers essais de vol et ne se rend pas compte du danger qui rôde…

Mésange, Rougequeue, Merle, Moineau, et bien d’autres…
Si vous voulez tout savoir sur les oiseaux, nous vous conseillons de visiter le site de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux).
avec des fiches sur les espèces d’oiseaux, une sonothèque, etc…
Un comptage des oiseaux depuis son jardin, balcon ou sa fenêtre a été mis en place par la LPO. En voici le résultat.
Si vous souhaitez participer, toutes les infos ici

Soyez curieux et partez à la découverte de tous ces oiseaux de chez nous et d’ailleurs.
Envoyez-nous vos photos d’oiseaux de chez nous et nous les ajouterons à cet article !

Si vous trouvez un oiseau ou un mammifère blessé (hérisson, écureuil, blaireau, renard, etc..)
Contactez  le CSFS des Pays de Savoie
(Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage).
Envoyer un mail en détaillant la situation avec votre numéro de tél. à csfs.pays.de.savoie@gmail.com .
Il vous rappelle rapidement pour vous donner les conseils à suivre.
Voici leur plaquette.

Histoire de Bébé Merle
Très efficace, la CSFS, en plein confinement a réussi d’organiser la prise en charge de Bébé Merle blessé .
Le 13.03.20, vers 18h, nous avons sauvé Bébé Merle des griffes d’un chat des voisins. Blessé, nous l’avons mis en sécurité dans un endroit tempéré et calme et nous avons cherché ensuite comment le sauver. Bébé Merle avait, entre autres, un problème à une patte. Bien mettre des gants et limiter de le toucher pour ne pas le stresser ou plus le blesser.
Il est normalement conseillé de ne pas leur donner à manger ni à boire. Surtout pas à boire. Et de contacter la CSFS.
Voici toutefois, si il doit rester trop longtemps avant d’être pris en charge,  la recette qui nous a été conseillée de lui donner à manger :
Vers de terre (viande hachée si pas de vers) + un peu de biscotte avec un peu d’eau pour bien la ramollir (+ un peu de pulpe de pomme) + un peu de jaune d’œuf cuit dur. Bien mélanger et faire des toutes petites boulettes,  lui présenter et déposer avec une petite pince au fond du gosier. Le tout en douceur…
D’appel en appel, nous sommes arrivés à contacter la CSFS par mail le 14.04.20 vers 10h et 15min plus tard, nous avons reçu un appel avec des conseils quoi faire. Le rapatriement au COR (Centre Ornithologique de Réadaptation) de Genthod (CH) a été organisé pour 16h15 avec un transfert de Bébé Merle à la douane de Veyrier, selon les consignes de sécurité.
Il allait être soigné avec des antibiotiques contre les morsures de chat et sa patte allait être radiographiée.
Nous espérons avoir de ses nouvelles et qu’il s’en sorte…
Le 21.04.20, nous apprenons avec plaisir que Bébé Merle va pour le mieux. Il a été opéré de sa patte et est en convalescence. Comme les Merles marchent beaucoup à la recherche des vers de terre, il est important que Bébé Merle puisse marcher à nouveau. A suivre…

 

Le Verger du Coin

Le Verger du Coin

Bonne nouvelle ! Suite aux courriers de l’APEC (à découvrir à la suite de l’article), la Mairie a fermé le parking du Verger du Coin fin février 2020. Pour l’instant un tas de terre bloque l’accès aux voitures, et permet aux arbres et à leurs racines de respirer. Des barrières devraient être prochainement réinstallées et des travaux de remise en état entrepris par les services techniques.
Le Verger du Coin pourra ainsi retrouver son usage d’origine, défini par une convention signée en 2005 à sa création.

Lorsqu’en mars 2005 la commune de Collonges-sous-Salève, Apollon 74, l’association Les Croqueurs de pommes, le Syndicat mixte du Salève et l’Ecole de Collonges ont signé une convention, l’objectif était de créer un verger communal d’anciennes variétés haut-savoyardes et préserver ce patrimoine immatériel. Les instigateurs espéraient pouvoir fournir des fruits pour les fêtes de village, créer un lieu de convivialité pour tous et de pédagogie pour les enfants des écoles collongeoises.

Une quinzaine d’années après, le constat est amer: le verger est devenu, en partie, un parking sauvage toléré et n’est pas préservé. Barrières détruites, piétinement des racines et asphyxie par les passages multiples des véhicules.

L’APEC a interpellé les élus de la commune pour exiger le respect des engagements pris par la commune pour ce verger.
Découvrez les courriers envoyés :
Courrier du 18 novembre 2019
–  Courrier du 16 décembre 2019
VERGER-DU-COIN-Convention-2005.txt

Suite à nos courriers du 18 novembre et 16 décembre 2019, notre demande de protection et remise en état du verger du Coin a été discutée et acceptée au conseil municipal du 19 décembre 2019. Merci aux conseiller(e)s qui ont soutenu notre démarche.
Le verger devrait être protégé d’ici mars 2020.
Cela a été fait fin février 2020.

Le Verger, fin février 2020, enfin fermé et en attente de réaménagement :

Le Verger, en novembre 2019, dans un triste état à l’origine des courriers de l’APEC pour le protéger :

Livre Blanc 2020

Qu’est ce qu’un Livre Blanc ?

« Un livre blanc est un recueil d’informations objectives et factuelles destiné à un public déterminé pour l’amener à prendre une décision sur un sujet particulier . Il permet aussi à des institutions privées ou publiques à but non lucratif comme les ONG de publier un message officiel sous forme d’état des lieux sur un domaine d’intérêt public ».

L’APEC  s’efforce de protéger un environnement durable, en particulier le maintien de la biodiversité locale et les patrimoines naturels et culturels de Collonges, et de lutter contre les pollutions; elle se soucie de préserver notre village d’un développement urbanistique trop dommageable.
Aujourd’hui, très soucieux des menaces qui pèsent sur l’environnement de Collonges et sur l’équilibre écologique de notre planète, nous estimons que les objectifs de notre association deviennent cruciaux dans les choix politiques communaux et nationaux.

A l’attention de tous les Collongeois intéressés à travailler dans le cadre de notre Municipalité, c’est-à-dire à tous les candidats des futures élections municipales, nous exposons nos vœux et nos attentes concernant la gestion de notre commune au cours des 6 prochaines années dans ce Livre Blanc 2020.

La qualité de vie dans un bourg comme le nôtre dépend à nos yeux de la relation des habitants avec la nature, de la relation des habitants entre eux et d’une bonne communication entre les décideurs  et les administrés.

L’APEC, dans ce sens, souhaite être consultée pour certains projets et favoriser les informations et les consultations des habitants intéressés. La communication est importante tant à l’interne avec les Collongeois qu’à l’externe avec les communes environnantes en France et en Suisse.

World Clean Up Day – 21 septembre 2019

A l’occasion du World Clean Up Day, le samedi 21 septembre 2019, l’initiative citoyenne Salève Vivant a organisé un nettoyage volontaire de notre commune de Collonges-sous-Salève.

L’APEC s’est tout naturellement jointe à l’aventure…
qui a été (malheureusement) très riche en déchets !

En 2h de temps, des centaines de canettes, plastiques divers et des milliers de mégots ont été ramassés: les photos en disent plus que les mots !

                                           

Formation en Apiculture

« Néonicotinoïdes tueurs d’abeilles », « surmortalité des abeilles », « biodiversité menacée = humanité menacée », cette année, les médias se sont largement faits écho des menaces qui pèsent sur les abeilles.

Pour favoriser la biodiversité et la présence d’abeilles sur notre territoire collongeois notamment, l’APEC a financé cette année la formation de 5 apiculteurs débutants : Florence, François, Danielle, Monica et Marie-Emilie. Continuer la lecture de Formation en Apiculture

SCoT

Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) définit des prescriptions et énonce des recommandations avec lesquelles les PLU des 17 Communes du Canton, dont celui de Collonges-sous-Salève en cours d’élaboration, doivent se mettre en « compatibilité ».

Le SCoT 2014-2024, validé le 16 décembre 2013 par les Conseillers communautaires sortants, contient un certain nombre de prescriptions néfastes pour le développement raisonnable de Collonges-sous-Salève et d’autres communes de la CCG.

L’APEC s’est positionnée et a mis en œuvre différentes actions au niveau du SCoT et de la CCG.

 

Présentation du SCoT

Le SCoT est un document d’urbanisme qui détermine un projet de territoire permettant d’encadrer l’organisation territoriale à l’échelle de l’intercommunalité. Il est établi par la Communauté de communes du genevois (CCG).

Le SCoT 2014-2024 est un document de plus de 300 pages avec les annexes.
Voici la synthèse des prescriptions et recommandations du SCoT.
Toutes les informations sur le SCoT sont disponibles sur le site internet de la Communauté de communes du genevois.

Les actions de l’APEC

  • Les contributions de l’APEC à l’élaboration du SCoT

L’APEC a été très active en 2013 pendant la période d’élaboration du nouveau SCoT et a participé à de nombreuses réunions et ateliers où elle avait été conviée par la CCG. Elle a ensuite déposé des requêtes lors de l’enquête publique. Cependant si certaines de ses remarques ont été prises en compte, il est à déplorer que le document final du SCoT comporte encore des prescriptions mal formulées et dangereuses pour un développement adapté de notre commune.

Le SCoT a été élaboré et validé par les Élus communautaires le 16 décembre 2013. A ce jour, plus de 60% de ces élus communautaires n’ont pas été reconduits dans leur fonction lors des élections de mars 2014.

  • Le recours de l’APEC

L’étude de ce nouveau SCoT a fait ressortir un certain nombre de points préjudiciables pour Collonges-sous-Salève car ce document en appliquant mécaniquement des règles d’urbanisme standardisées ne tient pas compte de la spécificité et des particularités de notre commune.

Nous avons relevé, entre autres, les problèmes suivants soulevés par le SCoT :

– Non prise en compte des particularités et des spécificités de Collonges-sous-Salève.

– Sur-densification imposée à toutes les communes sans limite ni contrôle.

– Non prise en considération du patrimoine bâti remarquable.

D’autre part, l’enquête publique du SCoT, mise en place par la CCG, est entachée d’un vice de procédure.

En février 2014, l’APEC a déposé un recours devant le Tribunal Administratif de Grenoble contre le nouveau SCoT pour défendre les intérêts de notre commune.

L’objectif est de faire intégrer les particularités de notre Bourg et obtenir des règles adaptées.

Le positionnement de l’APEC est résumé dans ce document .

L’APEC a envoyé ce courrier à tous les nouveaux conseillers communautaires (52 membres) en avril 2014 pour les informer de la situation. Voici les informations qu’ils ont reçues dans cette  synthèse  plus complète.

En novembre 2015, le Tribunal Administratif de Grenoble, tout en reconnaissant le vice de procédure au niveau de l’enquête publique, a toutefois rejeté dans sa délibération et son jugement toutes les requêtes de l’APEC. Jugement le 19 novembre et notification du jugement le 24 novembre : Rejet au fond. C’est le terme juridique pour dire que lAPEC a perdu son recours contre le SCoT. Si cette action se résume par « le pot de terre contre le pot de fer », ce recours a tout de même permis de faire prendre conscience à la CCG et à la Mairie du danger de certaines prescriptions du SCoT et cela a été pris en partie en compte dans l’élaboration du nouveau PLU.

  • Les rencontres avec la Communauté de Commune du Genevois (CCG)

Nos démarches auprès des conseillers communautaires et de la CCG ont engagé une série de rencontres tripartites entre le Président de la CCG, des élus de Collonges-sous-Salève et l’APEC. Ces rencontres ont pour objectif de faire avancer les discussions et de faire prendre en compte les particularités de Collonges-sous-Salève et d’obtenir des avis dérogatoires pour la mise en compatibilité des prescriptions du SCoT avec le PLU en cours d’élaboration.

Il ressort de ces réunions que des termes urbanistiques et des prescriptions du SCoT font l’objet d’interprétations différentes au sein même des représentants de la CCG.

Malgré notre demande auprès de la CCG, nous n’avons toujours pas reçu d’explications claires de certains termes, idem concernant des prescriptions pour leur mise en application.

Voici le détail de ces différentes rencontres :

– Réunion du 19 mai 2014
Pour cette première réunion, l’APEC a préparé un argumentaire utilisé comme support remis aux participants.
Au compte rendu très formaliste établi par la CCG, l’APEC a fait parvenir ce courrier au Président de la CCG et à tous les conseillers communautaires.

– Réunion du 7 juillet 2014
La CCG a fait parvenir leur compte rendu de cette réunion.
L’APEC a transmis ses remarques   à la CCG.
Une nouvelle réunion a été planifiée.

– Réunion du 26 janvier 2015
L’APEC a fait parvenir aux participants le compte rendu   de cette réunion, validé par la commune de Collonges, en février 2015.
La CCG a retourné notre compte-rendu avec des annotations en juin 2015. Vous pouvez le consulter ici. Ce compte-rendu était accompagné de la copie d’un courrier transmis par la préfecture à M. le Sénateur CARLE concernant le rattachement à l’aire urbaine d’Annemasse.
Ces annotations de la CCG ne correspondaient pas aux échanges tenus entre les parties.
L’APEC a fait parvenir en  réponse au courrier à la CCG en juillet 2015

5 novembre 2015 : Audience publique du recours de l’APEC contre le SCoT au Tribunal Administratif de Grenoble. Jugement le 19 novembre et notification du jugement le 24 novembre : Rejet au fond. C’est le terme juridique pour dire que lAPEC a perdu son recours contre le SCoT. Si cette action se résume par « le pot de terre contre le pot de fer », ce recours a tout de même permis de faire prendre conscience à la CCG et à la Mairie du danger de certaines prescriptions du SCoT et cela a été pris en partie en compte dans l’élaboration du nouveau PLU

En janvier 2016, l’APEC  fait quand même parvenir le Livre Blanc à la CCG et demande une nouvelle rencontre,  pour échanger au sujet du Livre Blanc, et de son application avec le règlement du Scot : brève rencontre en mars 2016 sans grandes avancées notoires.

 

 

 

Nouvelles réactions de l’APEC sur le projet de PLU dévoilé le 1er mars 2016

Le projet de PLU dévoilé lors de la réunion publique du 1er mars organisée par la Mairie avait suscité une réaction de l’APEC avec l’envoi d’un courrier au Référent du PLU, daté du 15 mars, il comprenait toute une série de questions et de remarques.
Voir notre article   à ce sujet ainsi que le  courrier du 15 mars 2016  Continuer la lecture de Nouvelles réactions de l’APEC sur le projet de PLU dévoilé le 1er mars 2016

Point étape dans la révision du POS en PLU : Réaction de l’APEC suite à la réunion publique du 1er mars 2016

A l’issue de la réunion publique du 01 Mars 2016 «  Le point-étape dans la révision du POS en PLU de Collonges-sous-Salève », l’APEC a constaté que ses suggestions, ses demandes ainsi que ses dernières propositions évoquées lors des récentes rencontres APEC-Mairie-CCG ont été prises en grande partie en considération dans le projet qui a été présenté.

Le bureau de l’APEC s’est réuni le 9 mars pour en discuter. Pour clarifier ce que qui a été présenté lors de cette réunion sur le PLU. Continuer la lecture de Point étape dans la révision du POS en PLU : Réaction de l’APEC suite à la réunion publique du 1er mars 2016