Archives par mot-clé : ECOLOGIE

Merveilles et Bienfaits de la Forêt

Conférence-balade autour des Merveilles et Bienfaits de la Forêt à Collonges-sous-Salève le 21 mai 2022 guidé par M. Sylvestre Vernier*, spécialiste en Gestion forestière BTSA.

Que la forêt est belle ! et plus on la connaît, plus elle est passionnante !

L’APEC a emprunté au catalogue de ses conférences cet excellent exposé à La Maison du Salève et nous remercions et félicitons vivement Sylvestre Vernier qui a fait profiter à une trentaine de participants de sa longue expérience et de ses connaissances de la forêt française.

Il a commencé par énumérer tous les bénéfices qu’elle nous apporte et a défini sa propre fonction comme la tentative de concilier toutes les attentes que pouvaient avoir les différentes catégories de population : la production du bois pour la construction, la beauté des paysages pour les amateurs de loisirs, la fonction de protection contre les éboulements, les inondations, la chaleur et les différentes pollutions, le maintien d’une faune de gibier pour les chasseurs, et une multitude de produits utilisés par l’homme dans notre société.

Il nous a ensuite parlé de l’évolution de la flore, d’abord avec la conservation ou la disparition des semences pendant les périodes glacières, puis selon les différentes pressions qu’a fait subir l’évolution de l’humanité ;

Au Moyen Age, on a donné à la forêt une mauvaise réputation, dangereuse, peuplée de démons. À cette époque, on a beaucoup défriché et transformé les surfaces en pâturages en champs et en zones habitables. Pour exploiter le bois de chauffage, on préférait couper des arbres encore de petite taille. A partir du XVème siècle, la construction des navires surtout nécessitait des poutres de plus grosse taille et on a laissé vieillir davantage certains arbres.

Le ministre de Louis XIV, Colbert a imposé une technique d’exploitation qui consistait a laisser croître une futaie de 4 m. environ qui stimulait la croissance de certains grands arbres. Ce décret a encore des conséquences aujourd’hui.

Cependant la surface des forêts se réduisait beaucoup et c’est à l’époque de la Révolution qu’on a commencé à en comprendre l’importance, surtout économique, et qu’on a pris des mesures de reboisement jusqu’à obtenir aujourd’hui une proportion stable du territoire français de 30 %. Les méthodes sont encore aujourd’hui discutées, soit sous forme de monocultures intensives serrées suivies d’éclaircissement (on ne laisse finalement grandir qu’environ un dixième des plantations), soit sous forme plus naturelle en « jardin » c’est-à-dire en respectant la diversité de la faune et des âges des arbres.

Ces projets de reboisement sont actuellement compliqués par les perspectives de réchauffement climatique nécessitant une adaptation des espèces. Le déplacement naturel des espèces n’arrivera pas à suivre l’évolution rapide du climat. D’autre part, des maladies apparaissent et déciment rapidement certaines espèces.

En plus de cette discussion générale, Sylvestre Vernier nous a rapporté de nombreuses anecdotes, et des détails intéressants sur la faune, la flore et les questions actuelles de gestion de notre forêt, aujourd’hui resplendissante par cette matinée chaude du mois de mai.

Si vous regrettez de ne pas vous être joints à nous, Sylvestre Vernier reviendrait volontiers une autre fois !

P.S. Il nous a laissé une liste de livres et de vidéos intéressantes concernant les problèmes de la forêt !

* Sylvestre Vernier, professeur en gestion forestière à l’école d’agriculture de Poisy, passionné et expert du sujet  : les rôles de la forêt comme écosystème fondamental, les adaptations (bien visibles) des arbres de notre forêt à leur milieu, sa gestion complexe par les techniciens et ingénieurs forestiers, les agressions auxquelles elle est soumise aujourd’hui ….

Atelier de sensibilisation sur les déchets plastiques

Le 29 janvier 2022, l’APEC recevait l’association Tricrochet pour un atelier de sensibilisation sur les déchets plastiques.

Un atelier pédagogique à destination des enfants surtout, mais suivi par des adultes curieux également. De quoi se rendre mieux compte de l’énergie puisée dans la nature pour produire de la matière plastique souvent à usage unique et au final polluante.
Cet atelier a permis d’aborder les conséquences de l’utilisation des matières plastiques sur l’environnement, la santé et les activités humaines.
Les déchets ont des effets néfastes sur les écosystèmes, les cours d’eau et la santé humaine à cause de leur composition (pétrole) et leur durée de vie
(de 400 ans à plus de mille ans).
Réduire son utilisation des plastiques au quotidien permet à chacun de « faire sa part » pour protéger l’environnement. il s’agit d’opérer une transition vers de nouvelles habitudes plus écologiques. (Privilégier le papier, les tissus naturels, le bois, etc.)
Le recyclage des matières plastiques est souhaitable.
Tricrochet propose la réutilisation des sacs en plastique avec la création d’accessoires fonctionnels.
Comme par exemple, le « tissage » d’un marque-page en plastique expérimenté pendant l’atelier.

Word Clean up Day 2021

Une trentaine de volontaires de tous âges a sillonné les rues et chemins de Collonges-sous-Salève le 18 septembre, à la recherche de déchets sauvages, moins désirés et désirables que la faune sauvage. De la place du marché, au cabinet médical en passant par la salle des fêtes, l’action s’inscrivait dans le cadre de la Journée internationale du nettoyage des déchets (World Clean Up Day) et a été localement organisée par l’initiative citoyenne Salève Vivant et l’Association pour la protection de l’environnement collongeois (APEC). Des dizaines de kilos de bouteilles en plastique et verre, de canettes d’aluminium, de cartons, de mégots, de masques sanitaires ont été ramassés pendant plus de deux heures, en plus de déchets plus originaux comme une batterie de voiture. Merci à tous les participants !

« Arbres, entre pratiques agricoles traditionnelles et biodiversité »

Visite guidée à Collonges le samedi matin 26 juin 2021 

« Arbres, entre pratiques agricoles traditionnelles et biodiversité » dans le cadre des Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins 2021, « l’Arbre , vie et usages »

1. RV. Salle du Fer à Cheval-

Cette visite, guidée par Emeric Gallice (ingénieur en gestion de la nature), a regroupé une dizaine de personnes inscrites sur le site l’APEC. (photo 1)

 

2. Sentier des chênes
2. Chemin des chênes

Lors de la remontée de l’allée du chemin des Chênes (photo 2) , Emeric explique comment reconnaître un Chêne qui abrite le Grand Capricorne (photos 3 et 4), un curieux insecte coléoptère caractérisé par de très longues antennes, d’une dizaine de cm.  L’adulte se nourrit de sève et de fruits mûrs et ne vit environ que quelques semaines à quelques mois… alors que sa larve, qui vit 2 à 4 ans, creuse des galeries dans le bois  qu’elle consomme. !  Son cycle de vie se déroule souvent sur le même arbre (illustration sur la photo 5).

Continuer la lecture de « Arbres, entre pratiques agricoles traditionnelles et biodiversité »

Tous ces oiseaux de chez nous !

En cette période de confinement propice à l’observation, nous vous emmenons à la découverte des oiseaux de chez nous.

Ils s’en donnent actuellement à cœur joie et animent par leurs jeux et chants nos extérieurs et  jardins.
Ils décident même parfois de venir jusque dans nos garages construire leur nid… ou venir squatter un lieu prévu pour eux !
Il n’y a que l’embarras du choix … Continuer la lecture de Tous ces oiseaux de chez nous !

Les déchets ménagers, cet or brun

Les déchets ménagers, cet or brun !

Faire du compost, vous le savez sûrement, c’est donner nos restes à des mangeurs gourmands, qui, par leur travail, produisent un engrais riche en nutriments qui refertilise la terre qui nous permet à notre tour d’être des mangeurs gourmands qui donnons nos restes à … Bref, vous avez compris ! 

Continuer la lecture de Les déchets ménagers, cet or brun

Le Verger du Coin

Le Verger du Coin

Bonne nouvelle ! Suite aux courriers de l’APEC (à découvrir à la suite de l’article), la Mairie a fermé le parking du Verger du Coin fin février 2020. Pour l’instant un tas de terre bloque l’accès aux voitures, et permet aux arbres et à leurs racines de respirer. Des barrières devraient être prochainement réinstallées et des travaux de remise en état entrepris par les services techniques.
Le Verger du Coin pourra ainsi retrouver son usage d’origine, défini par une convention signée en 2005 à sa création. Continuer la lecture de Le Verger du Coin